+33 4 78 37 01 01

COMMENT RAJEUNIR DES CORDES PLATYSMALES

Au niveau de la partie centrale et latérale du cou, avec le temps, des cordons peuvent apparaître, ils sont connus sous le nom de cordes platysmales ou fanons. Ils sont dus à l’action d’un muscle peaucier du visage et du cou, le muscle platysma.

Ces bandes inesthétiques vieillissent le cou et sont une demande fréquente de consultation.

En effet, elles sont une des premières signes de vieillissement du cou. Il existe des degrés différents de sévérité représentés par des échelles

Une analyse médicale pointue réalisée par un praticien expérimenté est essentielle.

La prise en charge de cet inesthétisme nécessite une bonne connaissance de l’anatomie du cou, des mécanismes de vieillissement de cette zone et l’identification des autres signes de vieillissement du cou éventuellement associés.

LE TRAITEMENT DES RIDES ...

Les rides du visage sont multiples. Elles peuvent être d’expression, on agira alors sur la relaxation des muscles par la toxine botulique.

Elles peuvent être liées à une fonte de la graisse avec l’âge ou suite à un régime, on agira alors sur le comblement avec l’acide hyaluronique.

Elles peuvent être liées à des cassures du derme liées à l’exposition solaire, aux carences vitaminiques, au manque d’hydratation et au vieillissement naturel de la peau, on agira alors superficiellement avec des peelings, lasers et des skinbooster en mésothérapie.... -- #lyon #yonmedecineesthetique #Injectionrides #rides #lyoninjection #acidehyaluroniquelyon

À QUEL ÂGE POUVONS NOUS BÉNÉFICIER D’UNE BLÉPHAROPLASTIE ?

La réalité est qu’il n’y a pas d’âge qui détermine à partir de quel moment une personne peut pratiquer cette chirurgie, la procédure peut être réalisée à tout âge, pour autant que des raisons importantes le justifient.
Les personnes qui sollicitent le plus une blépharoplastie sont celles qui sont motivées pour améliorer l'aspect esthétique de leurs yeux.
Gardez à l'esprit que, bien que cette intervention aide à atténuer les rides et l'excès de peau dans le contour des yeux, elle n'est pas considérée comme un rajeunissement du visage.

Habituellement, les personnes qui décident de subir une chirurgie oculaire ont 35 ans ou plus.
Dans certains cas, la chirurgie concerne des personnes plus jeunes qui, en raison d'un patrimoine génétique, ont eu une dépression précoce de la peau autour des yeux.

FAUT-IL ÊTRE BELLE POUR S’AIMER ?

Le physique s’est construit par entrechocs continuels entre les beautés papiers d’une société dictée par photoshop et nos modèles parentaux.
Notre gêne devant nos disgrâces ou le masque de l’âge derrière lequel s’est fixée l’image plus valorisante de nos jeunes années, méritent une réflexion sur soi…

Comment faire avec ? La médecine esthétique est-elle un échappatoire ?
Je constate lors d’une consultation que les demandes d’embellissement proviennent d’un désir différent en fonction de l’âge, du sexe et du milieu social.

Certaines personnes éprouvent un mal-être général; d’autres aiment leur corps.
Souvent, parce qu’elles n’ont pas une bonne estime d’elles-mêmes, qu’elles ne s’aiment pas, et non l’inverse.

Et dans cette estime de soi, on peut mettre : la confiance en soi, l’image que l’on a de soi-même, son histoire, ses rapports aux autres, et tout ce qui peut être de l’ordre de l’inconscient….
Le métier de chirurgien esthétique ne consiste pas seulement à corriger un détail mais à vous aider à vous accepter tel que vous êtes !

L'APPROCHE PSYCHOLOGIE DU LIFTING...

La plupart font le travail de renoncement intérieur qui permet l'acceptation de cette réalité et le passage d'une étape à l'autre ; pour d'autres, notamment lorsque le «sentiment de soi» est fragile, une demande de réassurance s'exprimera par une intervention sur le corps.

Mais seront-ils comblés?
Car il y a toujours une distorsion qui s'instaure entre notre apparence et notre intériorité, cette part en nous faite des expériences accumulées dans notre vie, blessures, maladies, bonheurs.
Toute une richesse intérieure qui nous donne plus de liberté vis-à-vis du regard de l'autre ; si l'on se fait opérer, ne risque-t-on pas de transformer cette richesse en un nouveau problème?