+33 4 78 37 01 01

Pose de prothèses et d’implants mammaires à Lyon

La pose de prothèses et implants mammaires est une intervention liée à la chirurgie esthétique de la poitrine.

La pose de prothèses et d’implants mammaires permet d’augmenter le volume des seins pour les femmes :

  • Ayant une poitrine manquant naturellement de volume (hypoplasie mammaire) ;
  • Dont les seins ne sont pas symétriques (asymétrie mammaire) ;
  • Souffrant d’un relâchement (ptose mammaire) ou d’une perte de volume, à la suite d’une grossesse avec allaitement, d’un amaigrissement ou d’un cancer du sein (reconstruction du sein ou mastectomie).

Le choix de la forme et de la taille de l’implant

Le chirurgien esthétique conseillera une forme d’implant en s’appuyant sur son expérience et l’étude de la morphologie de la patiente. Il est possible de choisir des implants ronds, de forme allongée, anatomique (des fois, les patientes les appellent « en forme de poire »), ainsi que la taille du bonnet souhaité, en fonction de la silhouette, des formes et des attentes de la personne.

Le Dr. Negulescu n’utilise que des implants mammaires constitués de gel de silicone cohésif, c’est-à-dire qu’il ne coule pas et qu’il reste près de la prothèse même dans le cas, très peu fréquent, d’une rupture. Il est par ailleurs complètement biocompatible. Le résultat est naturel, durable et sûr pour la patiente.

Dans certains cas on peut utiliser une technique de transfert de graisse (lipomodelage des seins) sans utiliser de prothèse mammaire à base de silicone.

Précautions pré-opératoires

Le chirurgien demandera d’effectuer un certain nombre d’examens et de bilans :

  • Une mammographie,
  • Un bilan cardio-vasculaire,
  • La consultation d’un médecin anesthésiste,
  • Un bilan de coagulation.

Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer au moins un mois avant et un mois après l’intervention. En effet, le tabagisme peut favoriser les risques de complications post-opératoires et entraîner une moins bonne cicatrisation.

La patiente pourra poser l’ensemble de ses questions au chirurgien pendant les consultations, afin que cette dernière soit sereine le jour de son opération.

L’intervention

Elle se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1 heure et 30 minutes. La patiente sera hospitalisée à minima une journée, pour s’assurer notamment que le drainage soit optimal, ainsi que pour contrôler le résultat obtenu et prévenir toute complication.

La prothèse est généralement placée derrière le muscle grand pectoral, afin de garantir sa protection et un résultat plus durable. La cicatrice, sous les aisselles, hémi-aréolaire ou sous-mammaire, est à la fois discrète et d’excellente qualité, selon les propriétés de régénération cutanée de chacune.

Après l’opération

  • La patiente peut ressentir des courbatures quelques jours après l’intervention. En cas de gêne trop forte, le chirurgien peut prescrire des traitements adaptés pour soulager la douleur, même si ces cas sont rares.
  • L’œdème peut persister quelques semaines après l’opération, mais régressera naturellement.
  • En général, une interruption des activités physiques, notamment pour la partie supérieure du corps, est conseillée pour une durée de 3 à 5 jours, avec une reprise progressive sur les 2 à 3 semaines après l’opération.
  • Il est nécessaire de cesser le sport pendant 1 à 2 mois.

Le résultat

En chirurgie esthétique, il n’y a pas d’obligation de résultats, car on ne peut jamais garantir un résultat en raison des multiples facteurs biologiques qui peuvent influencer l’évolution. Toutefois, le chirurgien esthétique a comme principal objectif d’obtenir un résultat le plus naturel possible. Les seins doivent être en harmonie avec le corps de la patiente. Le résultat est visible immédiatement, le sein sera pleinement détendu entre un et deux mois après l’intervention. La sensibilité du sein n’est pas altérée.

Photos avant/après d’augmentations mammaire

Le Dr. Negulescu met à disposition sur son site un album photo d’augmentations mammaires qu’il a réalisé à Lyon. Ces photos pourront aider les patientes souhaitant être opérées à analyser les résultats obtenus et prendre une décision éclairée.

Prix et remboursement de l’augmentation mammaire

Le Dr. Vlad Negulescu propose un tarif dans une fourchette de 4200 à 5500€ TTC.

La patiente ne peut être que très rarement remboursée par la sécurité sociale pour cette intervention. Seuls les cas d’absence totale de glande mammaire ou les asymétries mammaires peuvent être prises en charge par la Sécurité Sociale. N’hésitez pas à en parler à votre chirurgien esthétique lors d’une consultation.

Prothèses mammaires et grossesse

La grossesse est un moment exceptionnel pour chaque femme, mais elle soulève bon nombre d’interrogations. Certaines de ces futures mamans ont peut-être bénéficié d’actes de chirurgie esthétique, avec la pose d’implants mammaires en silicone. Pendant la grossesse, le corps subit beaucoup de transformations, et ce notamment au niveau de la poitrine, qui a tendance à prendre du volume. Il est donc naturel de se poser des questions si vous prévoyez de vous faire poser des prothèses mammaires, ou que cette intervention a déjà eu lieu.

Quel est le bon moment pour réaliser une chirurgie esthétique du sein ?

Il faut souligner que la notion de « prothèse mammaire à vie » n’est pas une vérité, et que chaque prothèse mammaire implantée au niveau de la poitrine, nécessitera un jour d’être remplacée. La durée de changement d’un implant mammaire est variable, mais il convient de réaliser un suivi plus rapproché à partir de 10, voire 12 ou 15 ans depuis la pose.

Pour une mise en place de prothèse mammaire interne comme la prothèse mammaire mentor, la prothèse mammaire Allergan ou toute autre marque validée sur le marché européen,  il convient de déterminer au préalable le moment idéal pour la réalisation de l’intervention. Si votre complexe est très important, il est en général convenu d’opérer le plus tôt possible, et même si la première grossesse n’a pas encore eu lieu. Pourtant, dans la mesure du possible, il est aussi souvent conseillé aux femmes d’attendre d’avoir mené à terme les projets de maternité avant de bénéficier de cette chirurgie. En effet, à chaque grossesse la poitrine va inévitablement se modifier, prenant en volume pour certaines femmes (dans le cas d’une hypertrophie), ou au contraire en perdant de la masse ; c’est  l’hypotrophie voire l’atrophie. En cas d’une peau trop peu élastique, lorsque les seins reprennent leur aspect normal après la grossesse, ils peuvent prendre un aspect tombant, donnant l’illusion d’une réduction très importante de leur volume.  On parle dans ce cas de ptose mammaire, éventuellement associée à une hypotrophie, voire une atrophie glandulaire.

Vous souhaitez vous faire poser des prothèses mammaires ou implants, mais vous avez peut-être prévu une ou plusieurs grossesses ces prochaines années.

Il est tout à fait possible de prévoir une augmentation mammaire avant une grossesse : les prothèses existantes n’auront pas d’effet néfaste sur l’aspect de la poitrine. Dans certains cas, notamment en cas d’implantation rétropectorale, ces dernières vont améliorer la tenue des seins, chaque grossesse ayant tendance à les faire descendre et à engendrer une perte de volume de la glande mammaire. Sachez toutefois que le résultat final après la pose de votre prothèse mammaire à Lyon sera définitif au bout d’un an environ.
Même si l’augmentation mammaire est tout à fait compatible avec une grossesse, cette dernière risque de modifier un peu l’aspect de la poitrine. Si vous avez des projets de maternité ces prochaines années, et si votre complexe n’a pas un impact trop important sur vous psychologiquement parlant, il est préférable d’attendre un peu de manière à vous faire opérer une fois vos grossesses menées à terme.

En cas de pose de prothèse mammaire, la douleur peut être un élément à prendre en discussion pour la décision opératoire.

Chaque personne réagit différemment suite à la pose de prothèse mammaire pour ce qui est de la douleur post-operatoire. L’intervention se pratique toujours sous anesthésie générale, laquelle est complétée par une anesthésie locale avant le réveil de la patiente afin que celle-ci ne subisse pas de douleurs post-opératoires trop importantes. La prothèse mammaire devant ou derrière le muscle, et le niveau où sont situées les cicatrices (aréole, sous le bras, ou sous le sein) induisent le plus souvent une gêne modérée pour les activités habituelles comme se doucher ou se laver les cheveux. La plupart des patientes y arrivent sans aide dès le lendemain de l’opération. Vous pourrez même reprendre votre activité professionnelle au bout de quelques jours.

Quel que soit le type de prothèses ou leur emplacement (prothèse mammaire dual plan, prothèse mammaire devant le muscle ou prothèse mammaire retropectorale), il vous faudra prendre vos antalgiques sur une durée variant de 4 à 10 jours pour limiter la douleur, et être attentive à l’aspect de votre nouvelle poitrine, notamment au niveau des cicatrices. Si vous avez de la fièvre, un écoulement inhabituel, un sein beaucoup plus gros que l’autre ou sensiblement avec plus d’ecchymoses que l’autre, n’hésitez pas à consulter votre chirurgien dans les plus brefs délais.

Puis-je allaiter si j’ai déjà subi une chirurgie mammaire ?

Psychologiquement, beaucoup de femmes se posent des questions concernant la capacité à allaiter des mamans porteuses de prothèse mammaire anatomique ou ronde. Cependant, les choses sont habituellement beaucoup plus simples. Qu’il s’agisse d’une prothèse mammaire bonnet C, d’une prothèse mammaire anatomique ou d’une prothèse mammaire ronde, la qualité de l’allaitement n’est en aucun cas affectée, mais attention, cela vaut uniquement pour une augmentation mammaire. En cas d’intervention pour corriger une ptôse mammaire (seins qui tombent), il est conseillé d’éviter l’allaitement.
Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit que le fait d’allaiter va modifier l’aspect esthétique de la poitrine : on note en général une diminution de la glande mammaire, et donc une perte en termes de volume et de consistance des seins.

Vous l’aurez compris, toute prothèse mammaire aura des conséquences avant, pendant et après la grossesse. Le moment de réalisation de l’intervention doit être réfléchi, votre médecin peut vous présenter des exemples de catalogue de prothèse mammaire photo et avoir répondu à toutes vos interrogations. Dans tous les cas, la pose d’implants n’aura aucune conséquence sur votre enfant : seul l’aspect esthétique des seins risque d’être modifié. Eventuellement, cela peut nécessiter alors une nouvelle intervention pour corriger ces changements.

Concernant le risque extrêmement rare de ALCL, nous vous proposons de prendre connaissance ici des recommandations de la Societé Suisse de Chirurgie Plastique.

Le Docteur Negulescu, chirurgien plasticien à Lyon, reste naturellement à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Article plus détaillé sur la pose de prothèse mammaire.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec le docteur Negulescu afin de réaliser une augmentation mammaire.

 

Les autres interventions esthétiques de la poitrine

Pose de prothèses et d’implants mammaires à Lyon

La pose de prothèses et implants mammaires est une intervention liée à la chirurgie esthétique de la poitrine.

La pose de prothèses et d’implants mammaires permet d’augmenter le volume des seins pour les femmes :

  • Ayant une poitrine manquant naturellement de volume (hypoplasie mammaire) ;
  • Dont les seins ne sont pas symétriques (asymétrie mammaire) ;
  • Souffrant d’un relâchement (ptose mammaire) ou d’une perte de volume, à la suite d’une grossesse avec allaitement, d’un amaigrissement ou d’un cancer du sein (reconstruction du sein ou mastectomie).

Le choix de la forme et de la taille de l’implant

Le chirurgien esthétique conseillera une forme d’implant en s’appuyant sur son expérience et l’étude de la morphologie de la patiente. Il est possible de choisir des implants ronds, de forme allongée, anatomique (des fois, les patientes les appellent « en forme de poire »), ainsi que la taille du bonnet souhaité, en fonction de la silhouette, des formes et des attentes de la personne.

Le Dr. Negulescu n’utilise que des implants mammaires constitués de gel de silicone cohésif, c’est-à-dire qu’il ne coule pas et qu’il reste près de la prothèse même dans le cas, très peu fréquent, d’une rupture. Il est par ailleurs complètement biocompatible. Le résultat est naturel, durable et sûr pour la patiente.

Dans certains cas on peut utiliser une technique de transfert de graisse (lipomodelage des seins) sans utiliser de prothèse mammaire à base de silicone.

Précautions pré-opératoires

Le chirurgien demandera d’effectuer un certain nombre d’examens et de bilans :

  • Une mammographie,
  • Un bilan cardio-vasculaire,
  • La consultation d’un médecin anesthésiste,
  • Un bilan de coagulation.

Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer au moins un mois avant et un mois après l’intervention. En effet, le tabagisme peut favoriser les risques de complications post-opératoires et entraîner une moins bonne cicatrisation.

La patiente pourra poser l’ensemble de ses questions au chirurgien pendant les consultations, afin que cette dernière soit sereine le jour de son opération.

L’intervention

Elle se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1 heure et 30 minutes. La patiente sera hospitalisée à minima une journée, pour s’assurer notamment que le drainage soit optimal, ainsi que pour contrôler le résultat obtenu et prévenir toute complication.

La prothèse est généralement placée derrière le muscle grand pectoral, afin de garantir sa protection et un résultat plus durable. La cicatrice, sous les aisselles, hémi-aréolaire ou sous-mammaire, est à la fois discrète et d’excellente qualité, selon les propriétés de régénération cutanée de chacune.

Après l’opération

  • La patiente peut ressentir des courbatures quelques jours après l’intervention. En cas de gêne trop forte, le chirurgien peut prescrire des traitements adaptés pour soulager la douleur, même si ces cas sont rares.
  • L’œdème peut persister quelques semaines après l’opération, mais régressera naturellement.
  • En général, une interruption des activités physiques, notamment pour la partie supérieure du corps, est conseillée pour une durée de 3 à 5 jours, avec une reprise progressive sur les 2 à 3 semaines après l’opération.
  • Il est nécessaire de cesser le sport pendant 1 à 2 mois.

Le résultat

En chirurgie esthétique, il n’y a pas d’obligation de résultats, car on ne peut jamais garantir un résultat en raison des multiples facteurs biologiques qui peuvent influencer l’évolution. Toutefois, le chirurgien esthétique a comme principal objectif d’obtenir un résultat le plus naturel possible. Les seins doivent être en harmonie avec le corps de la patiente. Le résultat est visible immédiatement, le sein sera pleinement détendu entre un et deux mois après l’intervention. La sensibilité du sein n’est pas altérée.

Photos avant/après d’augmentations mammaire

Le Dr. Negulescu met à disposition sur son site un album photo d’augmentations mammaires qu’il a réalisé à Lyon. Ces photos pourront aider les patientes souhaitant être opérées à analyser les résultats obtenus et prendre une décision éclairée.

Prix et remboursement de l’augmentation mammaire

Le Dr. Vlad Negulescu propose un tarif dans une fourchette de 4200 à 5500€ TTC.

La patiente ne peut être que très rarement remboursée par la sécurité sociale pour cette intervention. Seuls les cas d’absence totale de glande mammaire ou les asymétries mammaires peuvent être prises en charge par la Sécurité Sociale. N’hésitez pas à en parler à votre chirurgien esthétique lors d’une consultation.

Prothèses mammaires et grossesse

La grossesse est un moment exceptionnel pour chaque femme, mais elle soulève bon nombre d’interrogations. Certaines de ces futures mamans ont peut-être bénéficié d’actes de chirurgie esthétique, avec la pose d’implants mammaires en silicone. Pendant la grossesse, le corps subit beaucoup de transformations, et ce notamment au niveau de la poitrine, qui a tendance à prendre du volume. Il est donc naturel de se poser des questions si vous prévoyez de vous faire poser des prothèses mammaires, ou que cette intervention a déjà eu lieu.

Quel est le bon moment pour réaliser une chirurgie esthétique du sein ?

Il faut souligner que la notion de « prothèse mammaire à vie » n’est pas une vérité, et que chaque prothèse mammaire implantée au niveau de la poitrine, nécessitera un jour d’être remplacée. La durée de changement d’un implant mammaire est variable, mais il convient de réaliser un suivi plus rapproché à partir de 10, voire 12 ou 15 ans depuis la pose.

Pour une mise en place de prothèse mammaire interne comme la prothèse mammaire mentor, la prothèse mammaire Allergan ou toute autre marque validée sur le marché européen,  il convient de déterminer au préalable le moment idéal pour la réalisation de l’intervention. Si votre complexe est très important, il est en général convenu d’opérer le plus tôt possible, et même si la première grossesse n’a pas encore eu lieu. Pourtant, dans la mesure du possible, il est aussi souvent conseillé aux femmes d’attendre d’avoir mené à terme les projets de maternité avant de bénéficier de cette chirurgie. En effet, à chaque grossesse la poitrine va inévitablement se modifier, prenant en volume pour certaines femmes (dans le cas d’une hypertrophie), ou au contraire en perdant de la masse ; c’est  l’hypotrophie voire l’atrophie. En cas d’une peau trop peu élastique, lorsque les seins reprennent leur aspect normal après la grossesse, ils peuvent prendre un aspect tombant, donnant l’illusion d’une réduction très importante de leur volume.  On parle dans ce cas de ptose mammaire, éventuellement associée à une hypotrophie, voire une atrophie glandulaire.

Vous souhaitez vous faire poser des prothèses mammaires ou implants, mais vous avez peut-être prévu une ou plusieurs grossesses ces prochaines années.

Il est tout à fait possible de prévoir une augmentation mammaire avant une grossesse : les prothèses existantes n’auront pas d’effet néfaste sur l’aspect de la poitrine. Dans certains cas, notamment en cas d’implantation rétropectorale, ces dernières vont améliorer la tenue des seins, chaque grossesse ayant tendance à les faire descendre et à engendrer une perte de volume de la glande mammaire. Sachez toutefois que le résultat final après la pose de votre prothèse mammaire à Lyon sera définitif au bout d’un an environ.
Même si l’augmentation mammaire est tout à fait compatible avec une grossesse, cette dernière risque de modifier un peu l’aspect de la poitrine. Si vous avez des projets de maternité ces prochaines années, et si votre complexe n’a pas un impact trop important sur vous psychologiquement parlant, il est préférable d’attendre un peu de manière à vous faire opérer une fois vos grossesses menées à terme.

En cas de pose de prothèse mammaire, la douleur peut être un élément à prendre en discussion pour la décision opératoire.

Chaque personne réagit différemment suite à la pose de prothèse mammaire pour ce qui est de la douleur post-operatoire. L’intervention se pratique toujours sous anesthésie générale, laquelle est complétée par une anesthésie locale avant le réveil de la patiente afin que celle-ci ne subisse pas de douleurs post-opératoires trop importantes. La prothèse mammaire devant ou derrière le muscle, et le niveau où sont situées les cicatrices (aréole, sous le bras, ou sous le sein) induisent le plus souvent une gêne modérée pour les activités habituelles comme se doucher ou se laver les cheveux. La plupart des patientes y arrivent sans aide dès le lendemain de l’opération. Vous pourrez même reprendre votre activité professionnelle au bout de quelques jours.

Quel que soit le type de prothèses ou leur emplacement (prothèse mammaire dual plan, prothèse mammaire devant le muscle ou prothèse mammaire retropectorale), il vous faudra prendre vos antalgiques sur une durée variant de 4 à 10 jours pour limiter la douleur, et être attentive à l’aspect de votre nouvelle poitrine, notamment au niveau des cicatrices. Si vous avez de la fièvre, un écoulement inhabituel, un sein beaucoup plus gros que l’autre ou sensiblement avec plus d’ecchymoses que l’autre, n’hésitez pas à consulter votre chirurgien dans les plus brefs délais.

Puis-je allaiter si j’ai déjà subi une chirurgie mammaire ?

Psychologiquement, beaucoup de femmes se posent des questions concernant la capacité à allaiter des mamans porteuses de prothèse mammaire anatomique ou ronde. Cependant, les choses sont habituellement beaucoup plus simples. Qu’il s’agisse d’une prothèse mammaire bonnet C, d’une prothèse mammaire anatomique ou d’une prothèse mammaire ronde, la qualité de l’allaitement n’est en aucun cas affectée, mais attention, cela vaut uniquement pour une augmentation mammaire. En cas d’intervention pour corriger une ptôse mammaire (seins qui tombent), il est conseillé d’éviter l’allaitement.
Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit que le fait d’allaiter va modifier l’aspect esthétique de la poitrine : on note en général une diminution de la glande mammaire, et donc une perte en termes de volume et de consistance des seins.

Vous l’aurez compris, toute prothèse mammaire aura des conséquences avant, pendant et après la grossesse. Le moment de réalisation de l’intervention doit être réfléchi, votre médecin peut vous présenter des exemples de catalogue de prothèse mammaire photo et avoir répondu à toutes vos interrogations. Dans tous les cas, la pose d’implants n’aura aucune conséquence sur votre enfant : seul l’aspect esthétique des seins risque d’être modifié. Eventuellement, cela peut nécessiter alors une nouvelle intervention pour corriger ces changements.

Concernant le risque extrêmement rare de ALCL, nous vous proposons de prendre connaissance ici des recommandations de la Societé Suisse de Chirurgie Plastique.

Le Docteur Negulescu, chirurgien plasticien à Lyon, reste naturellement à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Article plus détaillé sur la pose de prothèse mammaire.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec le docteur Negulescu afin de réaliser une augmentation mammaire.

 

Les autres interventions esthétiques de la poitrine

Pour les patients : dernières informations concernant notre activité.